Guss est arrivé comme une météorite dans le monde du show paranormal.

Armé de deux caméras, il s’engage à la poursuite d’entités à la recherche de réponses sur le monde de l’au-delà.

Nous allons tenter de décrypter avec une démarche objective, les expériences qu’il a vécu durant ses deux tournages.

1 – La maison abandonnée

Prenons la vidéo à l’envers et tentons d’apporter un regard objectif sur celle-ci

Je vous rappelle que vous vous trouvez sur Paranormal Press, le journal des phénomènes paranormaux, il est donc tout à fait normal que nous partons d’un parti pris et que notre approche peut s’avérer subjective, mais qui ne l’est pas ? Que l’on se dit cartésien ou complètement illuminé, les approches partent quand même d’un postulat basé sur les croyances, le caractère et le conditionnement psychologique propre à la personne.

Revenons à Guss.

Guss muni de sa ghost box est entré en contact avec semble-t-il deux esprits. Ceux-ci lui indiquent que quelqu’un ou quelque chose leur aurait fait du mal : « m’ont fait du mal » pour être exact.

Ceci est un fait avéré, les preuves sont dans la vidéo.

Simple coïncidence due au balayage des ondes fm ou vérité dictée par l’au-delà, nous ne nous épancherons pas la dessus.

il s’avère que ces quelques mots porteurs d’un message méritent que l’on y apporte une réponse.

Paranormal Press invite toutes les personnes de la région de Bordeaux a enquêter sur ces quelques mots non pas dans la maison mais dans les archives du village, afin de tirer cette histoire au clair. Sans complément d’information, il est impossible de savoir si oui ou non, les messages captés par Guss sont issus d’une vérité passée.

Le décryptage s’arrête donc ici.

Bien d’autres preuves visuelles sont dans la vidéo mais celles-ci n’ont pas été analysées par des experts.

En ce qui concerne les bruits dans les escaliers, idem… Sans analyse électro magnétique il est difficilement concevable d’approuver les indices d’un phénomène paranormal.

2- Le site de Tanais à Blanquefort

Ce site a vu durant la seconde guerre mondiale, un attroupement de militaires s’installer dans son parc et dans la manoir principal.

Trois indices portant la marque de la preuve se détachent clairement  de cette vidéo.

  1. Les messages en langues étrangères captées dans la ghost box
  2. L’ombre qui court
  3. La « possession »

1- Les messages de la ghost box

Les ondes balayées par la ghost box sont issues de la bande FM, il est donc fort improbable que des messages parlés soient captés en langues étrangères. Cependant, connaissant très bien la région bordelaise et sa cote, nous pouvons vous affirmer que nous captons des radios étrangères, du moins espagnoles et que la ghost box peut donc capter d’autres langues que la française. Il faudrait donc analyser les fonctions de la ghost box pour affirmer que les ondes balayées soient uniquement françaises et pas parasitées par des radios étrangères.

C’est ainsi que nous pouvons entrevoir un effet de hasard concordant, tel la bibliomancie qui peut s’avérer parfois très troublant.

2 – L’ombre qui court

Aucun dysfonctionnement de caméras, l’impression d’être suivi concordent parfaitement. Aucun phénomène météorologique pouvant expliquer cette « apparition » nous laissons donc cette preuve de l’invisible à l’appréciation des visionneurs de la vidéo.

3 – La « possession »

Le stress de Guss durant cette épreuve (car il s’agit bien d’épreuve) étant à son paroxysme, il y a fort à parier que Guss fit une crise de Lipothymie  accompagnée d’une crise d’hystérie (la lipothymie se caractérise par une non perte de conscience, le sujet peut répondre verbalement mais peut avoir des symptômes proches de la perte de conscience.) N’ayant pas d’accompagnateur durant son reportage, il peut s’avérer que Guss fut pris dans un tourbillon « égocentré » et trouva comme solution de chercher lui même la cause de son malaise (à voir dans son vlog ici où il explique qu’il a attaqué sa caméra.)

Seule l’ombre qui court reste le gros détail qui peut conduire à la possibilité de penser qu’il s’agit d’un phénomène paranormal.

Pour conclure:

Aucun enquêteur ne devrait partir seul dans une mission, celle-ci se doit d’être préparée et avoir un but bien défini tout en sortant du cadre mystique. Comme toute enquête, il faut récupérer des informations sur les lieux et sur les personnes qui ont possiblement habités ces endroits. Les enquêtes, puisque aucune règle ne définie les enquêtes paranormales, doivent s’appuyer sur les règles d’investigation historiques (et/ou criminelles) de base propres à tout détective ou policier.

La « mission » bien définie invite l’enquêteur a avoir une approche cadrée qui le protège passablement de possibles dérapages. La flânerie ou l’improvisation peuvent amener l’enquêteur à prendre des risques insensés.

Guss malgré son immense courage a bien retenu la leçon.

Voir le bêtadécryptage de la vidéo de Guss DX « La Réole »

Toutes les vidéos de GussDX

Evaluez !

Vous appréciez le paranormal ?

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez les mises à jour du blog