Produire de l’électricité pouvait être quelque peu paranormal il y a encore quelques années, cependant dans une ville de France à Albertville, un sous-produit du fromage de Beaufort est converti en biogaz qui est un mélange de dioxyde de carbone et de méthane.

Les bactéries sont ajoutées au lactosérum pour produire le gaz qui est ensuite utilisé pour produire de l’électricité qui est vendue à EDF.

Le lactosérum est notre carburant

Voila ce que François Decker de Valbio clame haut et fort.

Le petit lait écrémé résiduel est placé dans un réservoir avec des bactéries où la fermentation naturelle produit du méthane, exactement de la même manière qu’il est produit dans l’estomac des vaches.

De par un moteur qui chauffe l’eau à 90°, le gaz est alimenté et produit de l’électricité.

L’usine produira environ 2,8 millions de kilowattheures (kWh) par an soit pour alimenter 1500 foyers.

Le premier prototype de cette usine date de 10 ans, pas très loin d’une abbaye où les moines fabriquaient leurs fromages depuis le 12ème siècle.

Evaluez !

Vous appréciez le paranormal ?

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez les mises à jour du blog