Mon avis sur le ouija et le spiritisme en général

dans Expérience par

J’ai décidé de faire cet article car je reçois beaucoup de messages sur une mauvaise utilisation de la table Ouija, sur des questions existentielles comme la vie après la mort, est-ce que cela marche vraiment… Alors j’ai décidé de faire suite à mon article sur la table Ouija. C’est fou, car je ne suis qu’un rédacteur, pas plus mystique qu’un autre avec pas plus de réponses. Le fait d’avoir un site et une page fb bien garnie ne me rend pas plus crédible, juste plus visible… Bref.

J’avais fait le premier article pour tenter d’apporter un contraste avec les lignes éditoriales des sites qui en font la promotion comme gage de véritable liaison avec le monde des défunts. Je savais que ceux qui cherchaient à en savoir plus sur la table Ouija étaient déjà convaincus de l’essayer. Rien ne sert de dire aux gens ce qu’il faut qu’ils fassent ou pas. Je dirais que fumer c’est mal pour autant, je ne pourrais pas convaincre les gens d’arrêter car tout vient d’eux… C’est aussi le cas avec la Ouija. Mais mon article devait avoir une suite pour que je vous dise réellement ce que j’en pense.

Si vous voulez quand même tenter une séance de spiritisme c’est vous que cela regarde, pour autant vous connaîtrez mon avis sur la question.

Les phénomènes c’est vous qui les fabriquez

Le cerveau est un composant de notre corps qui n’a pas encore révélé tous ses secrets. La puissance du cerveau est telle qu’il est très difficile de connaitre ses limites, mais puisqu’il faut prendre parti, je vais le faire ici. Lorsque vous utilisez une table ouija, des phénomènes peuvent arriver, certains croient qu’il s’agit bien d’entités qui viennent les visiter, qu’ils n’inventent pas les phénomènes. Ce qui est vrai ! Il peut se passer des choses mais il n’est peut-être pas le résultat d’un contact avec l’au-delà mais peut-être que tout cela est créé par vous même à votre insu.

Je vais être obligé d’être mystique un peu

Le monde est fait d’ondes, lorsque vous allez plus loin que l’infiniment petit, vous pouvez voir que tout n’est qu’ondes qui s’entrechoquent qui s’effleurent, se croisent, tout est une histoire de vibrations. Ainsi l’humain est connecté au monde qui l’entoure, lié dans un tout. L’humanité porte ses souvenirs de génération en génération tout comme les murs d’une maison portent une histoire. Lorsque des phénomènes apparaissent pendant une séance de Ouija, qui vous dit que ce n’est pas cette connexion au monde qui vous renvoie par le biais d’un état d’esprit (convaincu que cela fonctionne), des échos d’un monde passé, même inconnu – De personnes que vous ne connaissez pas ?

Si je vais plus loin, les oiseaux migrateurs savent instinctivement où aller et ce à des milliers de kilomètres sans n’y avoir jamais été. Pourtant, ils se rejoignent tous à un même endroit comme happés par une route inconnue mais familière. On a vu souvent des jumeaux, même a des milliers de kilomètres sentir le chagrin de son frère ou de sa sœur, sa joie aussi sans pour autant en avoir discuté. Une mère ne sent-elle pas souvent des choses à propos de sa progéniture, ressent qu’il se passe quelque chose de bon ou mauvais ? Là est toute l’histoire de la connexion entre les humains plus ou moins forte. L’état second que génère les séances de spiritisme n’est sans doute qu’un révélateur de cela…

Les phénomènes paranormaux peuvent être issus d’un souvenir commun

Si l’on se place dans un état d’esprit qui fait que nous sommes en condition d’être « ouvert », alors notre cerveau peut se mettre dans un état particulier, étranger à l’habitude. Et pour cela, il faut perdre le contrôle, la peur étant un vecteur de perte de repères, elle peut permettre d’être plus à l’écoute qu’à l’accoutumée. C’est pour cela que les gens qui sont moins « peureux » ont tendance à ne pas croire au paranormal.

Dès lors, lorsque l’on a peur et donc ouvert, chaque chose prend des proportions énormes, le moindre bruit n’est plus un bruit « normal », le moindre courant d’air revêt une apparence fantomatique. Nous nous plongeons dans un état sensible. Si nous partons dans l’idée que tout n’est qu’ondes, dès lors des vibrations du passé peuvent resurgir lorsque l’on est dans un état second. De plus, si vous alliez cette expérience avec d’autres personnes, une sorte d’hystérie collective peut alors émuler le tout et rendre plus tangible les phénomènes.

Ce souvenir commun peut créer des phénomènes

Ce souvenir commun peut engendrer des phénomènes, ouvrir les portes d’une perception plus « à l’écoute » sans pour autant que ceux-ci soient indépendants de l’esprit des personnes qui cherchent à entrer en contact. Lorsque vous utilisez une table ouija, vous n’avez jamais de réponses à la question de la vie après la mort, il y a comme une barrière, on ne vous répond plus… Pourquoi ? N’est-ce pas simplement car votre cerveau ne peut pas franchir cette limite ? Plutôt que de croire que l’esprit des morts a comme un contrat avec un monde de l’au-delà qui aurait des règles particulières ?

C’est un trop vaste sujet pour moi

Je n’ai pas de réponses et je vais vous dire, je n’en cherche pas, ce n’est qu’un avis démontable qui ne m’empêche pas de dormir, je n’ai pas de convictions au sujet du paranormal… Tout ce que je sais c’est que certaines civilisations parlent de vies antérieures comme dans le Bouddhisme, de connexion avec le monde de l’invisible comme l’animisme. Chez nous, les études sur l’infiniment petit nous amènent vers la théorie des cordes, vers les mondes parallèles, les couloirs de verre, les ondes électromagnétiques. Si tout cela voulait simplement dire que tout est lié à jamais ? Que les morts ne disparaissent jamais véritablement, ils sont en nous comme il est dit dans certaines religions que dieu est en nous ? Si ce dieu n’était que l’humanité tout entière et que malgré que nous soyons le plus isolé du monde, dans la pire des situations, nous ne soyons jamais vraiment seuls malgré ce que l’on croit ?

Que les séances de spiritisme n’était qu’une reconnexion « palpable » au monde invisible ? A des souvenirs communs de l’humanité ? Et que cela n’est pas paranormal, juste normal ?

Vous voyez, je pose plus de questions que je n’apporte de réponses finalement…

En tout cas, pour tout ceux qui cherchent encore à obtenir des réponses avec la ouija, d’entrer en contact avec les défunts, ne perdez pas de temps avec cela car j’ai déjà la réponse que vous entendrez : Tout va bien pour moi, vis et sois heureux.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*