La paralysie du sommeil est pour beaucoup de thérapeutes due à un dérèglement chimique du cerveau dixit Wikipédia :

Ce trouble du sommeil est dû à des intrusions du sommeil paradoxal et de l’absence de tonus musculaire qui l’accompagne lors des transitions entre veille et sommeil. Relativement fréquente dans la population générale, la paralysie du sommeil apparaît généralement chez des personnes dépourvues de tout trouble clinique. Elle peut cependant être aussi l’un des symptômes de la narcolepsie.

Passons également cette approche scientifique² en apportant mon témoignage pour inaugurer la catégorie « expérience paranormale ».

je replace le concept, j’étais jeune, 17 ans tout au plus, je passais alors tous mes week end depuis l’age de 5 ans dans la maison de campagne de mes parents. Celle-ci était située dans la Somme en Picardie à une quarantaine de kilomètres d’Amiens. Pour information, une voisine des anciens propriétaires était passée dans leur jardin et s’était suicidée dans leur puît qui était toujours là lorsque mes parents achetèrent la maison.

Replaçons le contexte

A l’époque, j’étais très sportif, bien que fumant des cigarettes, je passais mes week end à faire du sport avec mes amis, football, basket, vélo, rien de bien original.

Je ne prenais aucune drogue autre que les cigarettes et ne buvait pas d’alcool.

La maison était une ancienne bâtisse en torchis qui avait été retapée par mon père, celle-ci avait énormément de vécu et datait d’à peu près un siècle et demi.

Depuis mes cinq ans donc, je passais tous mes week end et toutes mes vacances là-bas sans qu’aucun phénomène étrange ne se produise dans cette maison, si ce n’est l’impression d’être regardé dès lors où je me trouvais seul dans une pièce, mais je laisse ça sur le compte de la peur enfantine.

Allons directement aux faits

Une nuit vers 2h du matin, alors que je rentrais d’une soirée sport chez un ami (oui nous jouions au Basket dans sa cour passé minuit, la jeunesse…) j’allais comme à mon habitude me coucher dans ma chambre située sous les toits. Celle-ci était agrémentée de trois lits, deux lits d’une place et un vieux lit d’une place et demie. Ce lit appartenait aux anciens propriétaires dont je n’ai aucune information.

Alors que je m’allongeais lumière allumée prêt à tendre le bras pour appuyer sur l’interrupteur, je me vis paralysé sur mon lit avec un énorme sifflement dans les oreilles. Mes yeux étaient ouverts, j’ai pu alors prendre connaissance du décor qui m’entourait, de la position de mon chien étendu sur le flanc, jusqu’à celle de mon oncle allongé sur le dos sur le lit d’à coté. Je pris également connaissance des plis de mon sac de sport posé sur le sol.

Je restais paralysé sur mon lit une bonne minute, me sentant écrasé sur le matelas… Aucun mouvement n’était possible, même bouger le petit doigt. Je tentais de crier mais un son sourd sorti de ma gorge, la panique m’envahit et le temps me paru interminable.

Lorsque la pression sur mon corps s’arrêta, je ressentis une immense fatigue, vérifia mon décor où tout était pareil, et m’endormis comme une souche.

Le lendemain je racontais cette histoire à mes parents qui mis le compte de cette « aventure » sur les nerfs, l’air de la campagne…

Je retournais à Paris et toute la semaine rien ne s’y passa.

La semaine d’après, je revenais comme tous les week end dans la maison et… rebelote… Sauf que ce jour là, je me retrouvais seul, lumière éteinte… Même pression sur le corps, même impossibilité de bouger et même sifflement dans les oreilles… Lorsque cela s’arrêta, je descendis dans la cuisine et passa le reste de la nuit à attendre le matin assis sur une chaise… dès que l’aube arriva, je remonta dans ma chambre et m’endormis.

R.A.S à Paris durant la semaine

Nous entamons la 3ème semaine, je retourne dans la maison et encore une fois, je suis paralysé sur mon lit.

Sauf que ne tenant plus, je décide dès la disparition de « l’effet » d’avertir mes parents qui sont alors surpris que je leur demande de dormir sur la descente de lit par terre à leurs côtés…

J’insiste lourdement et ma mère décide de céder et de dormir avec moi dans le canapé du salon pendant que mon père décidé à prouver que je dis des bêtises, monte dormir dans ma chambre.

Le lendemain, mon père blème informe ma mère (qui me transmis l’information) qu’il avait été étranglé toute la nuit et que plus jamais il ne retournerai dormir en haut.

Les semaines suivantes, je dormis dans le canapé situé dans le salon à coté de la chambre de mes parents.

Mon père alors m’invita à retourner dans ma chambre et à assumer mon statut d’homme, cette situation ne pouvait plus durer, cela commençait à faire parler leurs amis tout étonnés que je dorme dans le salon.

Pris dans un élan mystique, je décidais de bénir chaque coin de la pièce avant de me coucher, de dormir avec un missel sous mon oreiller, je vous avoue que je me faisais peur à moi-même…

Mais cela n’empêcha pas ce phénomène…

Deux mois passèrent avec ce même rendez-vous sordide du coucher, jusqu’au jour où je réussis à m’endormir sans qu’il m’arrive quoi que ce soit, je fis alors un rêve :

Je me tenais debout à l’avant de la porte devant le jardin, je vis alors remonter du jardin voisin une femme, cheveux blancs tirés et panier à la main… Lorsqu’elle s’aperçut que je l’a fixais, elle tourna brusquement son visage vers moi et… je me réveilla paralysé sur mon lit. Sauf que la pression était moins intense, je réunissais alors toutes mes force et tentais de me redresser, la pression exercée sur mon dos était beaucoup moins puissante et me fit l’effet d’un bras de fer avec les tremblements de la tension des muscles qui vont avec… Je réussis à me mettre à quatre pattes sur mon lit, la pression disparue et ne revint jamais.

Conclusion

Quoi qu’il en soit, durant cette expérience, je ne ressentis jamais aucune colère ou haine dans l’atmosphère.

Symptôme d’une crise existentielle de l’adolescence ?

Imagination fertile qui me poussa à créer mes propres symptômes ?

Paralysie du sommeil causée par le changement d’air ?

Véritable histoire paranormale ?

Je vous laisse juge, personnellement je n’ai pas encore trouvé la réponse à cette question.

 

Paralysie du sommeil ou crise d’adolescence – L’XP1
5 - 2 votes

Vous appréciez le paranormal ?

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez les mises à jour du blog