Top 10 des parcs hantés aux Etats-unis

dans Fantôme par
les parcs les plus hantés des etats-unis

Les parcs sont les garants d’une sérénité pastorale au milieu des villes, cependant derrière la beauté de la nature se terre parfois des légendes à faire frémir. Voici donc le top 10 des parcs les plus hantés des Etats-unis. Ce top 10 n’est pas classé par ordre car selon les personnes visitant les lieux, l’intensité constatée varie pour chacune d’entre elles.

Griffith Park Los Angeles, Californie

Vous connaissez très surement les fameuses lettres « Hollywood » qui ornent les collines de Los angeles. Cependant ces lettres liées au prestige de la ville se situent dans un parc aux histoires troubles. Beaucoup de drames ont eu lieu dans cette zone comme vous pouvez vous en douter, la ville étant aussi connue pour connaitre parfois des montées de violence. Parmi toutes les histoire, il y en a certaines qui perdurent depuis fort longtemps; à commencer par celle du fantôme de Don Antonio Feliz qui est à l’origine le propriétaire de ces terres et qui décida de ne pas léguer celle-ci à son unique nièce Dona. Cette femme en question aurait maudit le domaine. Par ailleurs les fantômes de ceux-ci auraient été aperçus à plusieurs reprises. Tout comme le fantôme errant de Griffith J. Griffith, une jeune femme. Egalement le fantôme de Peg Entwistle qui s’est jetée des lettres « Hollywood » en 1932 aurait été ressenti. Un autre point chaud concerne un banc de pique nique qui a vu la mort du couple Rand Garrett et Nancy Jeanson, écrasés par un arbre en 1976. Dès lors, le parc est souvent sujet à des enquêtes paranormales. Des travailleurs du domaine affirment avoir entendu des cris désincarnés ainsi qu’avoir trouvé des message écrits sur les vitres de leurs voitures. Le lieu est voué à de multiples cultes sataniques avec des sacrifices d’animaux, ce qui confère au parc sa terrible réputation.

 

La réserve Gitchie Manitou State, Iowa

Le 17 novembre 1973, 5 adolescents campaient et passèrent la soirée à fumer de la marijuana en chantant des chansons autour d’un feu, nous étions en pleine époque hippie. Quand soudain les frères Fryer habitants du coin ouvrirent le feu sur le groupe. A la fin de la nuit 4 adolescents moururent, la cinquième, une fille fut emmenée dans leur ferme où elle fut violer puis relâchée. Le parc détient également des tumulus, des abris construits sous terre et qui fait figure de bien des mystères. Le nom gitchie manitou dans le dialecte local signifie « grand esprit ».

La réserve est sujette à de nombreux phénomènes paranormaux comme le bruit de tam-tam venant de nulle part et l’apparition d’une créature de plus de 2 mètres qui se cache dans les arbres et qui semble être la protectrice des natifs indiens de la région. Les lieux du crimes sont très souvent visités et des cérémonies lugubres auraient été évoquées à cet endroit. Le terrain a fait également parler de lui avec l’observation d’Ovni en 1976.

Le parc Hummel, Nebraska

Cet endroit est l’un des haut lieu du paranormal en pleine nature. Bien que jamais confirmé, des lynchages auraient eu lieu à cet endroit, le terrain favorisant une végétation solide, des témoignages oculaires auraient rapportés voir l’apparition de corps suspendus dans les arbres. Depuis 1980, 2 meurtres ont été recensés dont une prostituée et le squelette d’une fillette de 12 ans découvert en 2006. De nombreux témoignages parlent de cris de voix désincarnées, d’ombres et d’une ambiance oppressante. De nombreux symboles occultes recouvrent certaines pierres et une légende autour d’un escalier maudit perdure.

 

Le parc Jackson, Kansas

Ce parc a une légende très importante et très ancrée dans les esprits des habitants des alentours. C’est l’histoire de Molly. Celle s’est disputée avec son petit ami après un bal. Le petit ami dans la colère laissa Molly seule, elle fut retrouvée le lendemain suspendu dans un arbre noueux. Une autre version indique que celle-ci étant afro américaine, il se serait avéré en fait qu’elle fut la victime d’un crime raciste. Quoi qu’il en soit les deux histoires sont terrifiantes. Vers minuit les visiteurs du parcs disent entendre la voix d’une jeune femme crier « Molly » et voir l’apparition d’une jeune femme pendue à un arbre.
150_3

 

Le parc Cameron, Waco, Texas

Un couple d’indiens se serait suicidé à cet endroit et l’on dit que nous pouvons sentir leurs présences et entendre des chuchotements. Il y a également ce que l’on nomme l’échelle de Jacob, un escalier décrépit où des femmes gravissant ses marches sentent des attouchements malsains. Le site le plus connu du parc est une maison en ruine dite la maison de la sorcière, des bruits désincarnés, des odeurs putrides ont été remarqués à cet endroit pendant la nuit. Une histoire de deux jeune motards effectuant des cascades dont l’un aurait péri suite à une dangereuse figure, indique que sa mère éplorée serait venue tous les jours pleurer son fils et qu’elle en serait morte des décennies plus tard. Dès lors on peut entendre des bruits de moteur et voir des orbes.

Parc national militaire Horseshoe Bend

A partir de 1813, une tribu d’indiens a été impliquée dans une guerre extrêmement sanglante la confrontant à une autre tribu. Dès lors des blancs accompagnés d’autres amérindiens auraient participé à un bain de sang général. Depuis lors, des signalements de bruits de voix désincarnés, d’odeurs pestilentielles ont été relevés ainsi que des apparitions fantomatiques. Des chasseurs de fantômes ont relevé des preuves d’anomalies sur des photos.

 

Le parc d’état Hard Labor Creek, Georgie

Ce camp est très connu de par la visite des « Ghost hunters » célèbre show paranormal us. Il a servit également de tournage pour ds films d’horreur comme un opus de Vendredi 13. Une légende raconte que le fantôme d’un vieil homme et d’un jeune garçon du nom de Ethan hanteraient les lieux. Le vieil homme serait à l’origine des claquements de portes des bâtiments du parc, des cognements sur les murs pour effrayer les visiteurs. Pour le jeune garçon, celui-ci serait à l’origine d’une boule rouge qui roulerait vers des visiteurs horrifiés. Le parc détient également un cimetière où certains racontent qu’ils auraient vu une apparition fantomatique à ses abords.

 

Le parc Presidio San Diego, Californie

Ce parc est connu pour ses suicides et pour une biche fantôme. Lucy, une biche albinos est née dans le zoo de San Diego en 1965. Lucy fut rapidement devenue l’icône du coin. Cependant suite à des plaintes sur ses escapades, un agent fut invité à récupérer l’animal par le biais d’un tir d’une balle tranquillisante. Malheureusement, il ne jaugea pas correctement la dose et Lucy mourut. Depuis une stèle a été érigée en son nom mais certains visiteurs n’ayant pas connaissance de cette histoire ont affirmé avoir vu une biche albinos se promener dans le parc. Par ailleurs, il n’y a pas que cette histoire qui plane sur ces lieux, de multiples pentagrammes, symboles sataniques ont été relevés dans le parc qui est un vivier de cultes noirs en tout genre.

 

Le parc Eden, Ohio

Imogene Remus était sur le chemin qui la menait à son avocat afin de conclure une procédure de divorce. Le taxi a été poussé à la faute par une Cadillac noire. Après une poursuite à pieds dans le domaine, Imogne Remus fut tuée par balle par son mari. A l’automne, date anniversaire du drame, des témoins racontent voir les ondulations d’une robe noire flotter dans la végétation.
eden-park

 

Le parc Sunrise, Bartlett, Ilinois

La légende du tueur de l’école plane sur cette petite bourgade américaine de 30 000 habitants. En 1800 après l’arrivée des colons, les parents se plaignirent d’un homme vivant dans les bois, la quarantaine, qui hurlait entre les arbres et qui donnait des signes inquiétants pour la sécurité des enfants. En conséquence, les parents d’élèves décidèrent de détruire la cabane pour chasser l’individu… Dès lors, les enfants commencèrent à disparaitre sur le chemin de l’école. Bien qu’aucune preuve n’ait été trouvée, ce doute a perduré dans les esprits des habitants. Outre cette légende, des habitants affirment avoir vu un chien démoniaque d’une couleur noire ébène à visage humain, l’apparition d’une femme de l’époque victorienne et les fantômes des afro-américains morts brulés par la main du KKK.
1485_l

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*