Démon

par
« Retour à l'index

Beaucoup de personnes parlent de démons sans réellement connaitre ses origines. Qui sont les démons les plus connus ? Qui sont les princes des enfers ? Quel est le rôle des démons et depuis quand existent-ils ? La plupart d’entre nous sommes incapables de répondre à ces questions, mais voici les réponses ci-dessous.

La définition du mot démon

Un démon à proprement parler est un esprit mauvais, vil et fourbe. Un démon ne possède pas de forme humaine, c’est donc une entité qui est capable de manipuler les sentiments ou le comportement d’un être vivant. Les plus anciennes croyances parlent des démons comme des esprits malins pleins de malice. Les démons sont des forces obscures.

Le Christianisme Antique et Médiéval évoquent des démons invisibles. Toutefois, certains hommes d’Église affirment avoir réellement vu des démons. Certaines religions disent que le Diable est un démon parmi tant d’autres, tandis que d’autres religions mettent le Diable (également appelé Satan) au-dessus des démons qui ne sont que ses êtres soumis.

Le Diable et ses origines

Le Diable ou Satan (précipité du ciel) est l’esprit du mal, le prince des ténèbres et le chef des anges déchus (démons). Le Diable est à l’origine de tous les vices et il est même assimilé au serpent qui tenta Eve et provoqua le genre humain. D’après les légendes et les croyances, le Diable aurait épousé l’Impiété et ensemble, ils auraient eu 7 filles. À ses ordres, Satan dispose de nombreux démons mais il aime également descendre sur Terre lui-même en prenant différentes apparences.

Les démons et leur hiérarchie

D’après ce que les légendes, les démons seraient tous des anges déchus dont Satan serait à leur tête et qui se seraient révoltés contre le Divin. Le démonologue Jean Wier explique que la genèse serait composée de 6666 légions, chacun comprenant 6666 anges ténébreux.

Chaque mois de l’année correspondrait à un démon : janvier est celui de Bélial, février de Léviathan, mars de Satan, avril d’Astarté, mai de Lucifer, juin de Baabérith, juillet de Belzébuth, août d’Astharoth, septembre de Thamuz, octobre de Baal, novembre d’Hécate et décembre de Moloch.

D’autres démons, très connus, ont des rôles tellement importants qu’ils ne font pas partie de cette hiérarchie démon/mois :

• Lucifer (du latin Lux « lumière » et fere « porter »), qui, vraisemblablement, serait plus puissant encore que Satan. C’est le grand justicier des Enfers qui apparaît aux hommes sous la forme d’un bel enfant
• Belphégor est le démon des inventions, il prend souvent l’apparence d’une jeune femme. Étrangement, Belphégor a toujours la bouche ouverte
• Mammon est le démon de l’avarice
• Eurynome est le prince de la mort. Il a de grandes et longues dents et est souvent vêtu d’une peau de renard
• Léviathan est le démon des possessions, mais aussi un grand menteur
• Béhémot est le démon de la gourmandise, il remplit les fonctions de grand échanson et de sommelier de l’enfer
• Méphistophélès lutte et calomnie contre les vertus. Il est, après Satan, le plus redoutable meneur de l’enfer

Toujours d’après le démonologue Jean Wier, la monarchie des enfers se composerait de la sorte :

– Un empereur
– 7 rois
– 23 ducs
– 13 marquis
– 10 comtes
– 11 présidents
Mais aussi de nombreux chevaliers (des démons plus puissants que les démons sans titres). Au sommet de cette hiérarchie, Belzebuth dirige 6666 légions. Il s’agit tout simplement de l’empereur des enfers.

La légende raconte qu’au temps de la réforme, au XVIème siècle, le docteur Johann Faust aurait trouvé un moyen d’invoquer un démon de l’enfer (Méphistophélès) afin de signer un pacte avec lui. En échange de ce pacte, signé de son sang, le docteur pouvait demander ce qu’il désirait le plus (richesse, jeunesse, pouvoir, savoir, immortalité…). L’homme choisit la jeunesse et aussitôt, il redevint jeune. Seulement ; le pacte avait un prix, une date plutôt, laquelle le démon ou Satan viendrait prendre son âme. Une fois l’échéance arrivée à son terme, une violente explosion se déclencha dans le laboratoire du docteur et le tua.