« Zeus » – mon rêve inoubliable

dans Expérience par

Je risque d’être impudique avec cet article mais je me dois de parler de ce qui m’est arrivé il y a 5 ans.

Ce site est site d’infos paranormales mais j’essaye de vous livrer mon expérience, me mettant à nu car entre vous et moi, il n’y a rien qu’un écran qui nous sépare, je ne suis pas meilleur que vous, je ne cherche pas à vous tromper, à profiter… Ce site est aussi une part de moi, un journal intime et ce qui suit est une histoire très personnelle mais j’espère qu’elle parlera à ceux qui ont perdu un être cher.

« Zeus », mon frère.

Zeus le surnom que je donnais à un quasi cousin (mon père a grandit avec le sien) était une façon pour moi de le respecter, 18 ans nous séparaient et l’appeler par son prénom me dérangeait, il m’appelait d’ailleurs « mon neveu ». A mes 14 ans, il débarqua complètement dans ma vie, n’ayant nulle part où aller, sa vie étant assez marginale mais dépendante, il posa ses bagages chez mon père.

J’avais eu une enfance assez difficile étant Asperger non détecté à l’époque, j’étais déscolarisé depuis mes 12 ans et voyais peu de monde. Je le pris comme un cadeau du ciel tellement il me faisait rire quand nous nous voyions.

Je vivais dans un deux pièces avec mon père, ma chambre devint la notre… La différence d’âge n’avait pas d’écho dans nos relations, il était très jeune dans sa tête. Nous passions des soirées à rire, à écouter de la musique, il me parlait des filles, des voyages, de ses bagarres, de ses bad trip… tout était réuni pour faire marcher l’imagination du garçon solitaire que j’étais.

Il est alors devenu mon grand frère, nous mangions ensemble, faisions des nuits blanches, urinions par la fenêtre en se marrant. Il m’a beaucoup parlé, il n’était pas sans défaut mais il m’a permis de devenir l’homme que je suis, me donnant confiance en moi et m’a aidé à pousser la porte de l’appartement.

Bien des années plus tard, rattrapé par le temps et la vie qui m’appelait, je partais de la maison… très loin. Mon père par la suite partit aussi lui laissant l’appartement…

Sa vie n’était plus pareil, même si son sourire le trahissais, car je le connaissais… Il descendit dans le sud dans ma maison pour m’aider à faire les travaux dans la chambre de mon fils et remonta à Paris… Il mis fin à ses jours quelque jours plus tard dans notre chambre, sans me dire au revoir.

Voir aussi :  Le Chi (énergie interne en chinois): Comment le travailler

Ce fut un des plus grands drames de ma vie, en l’apprenant un soir, les ampoules de ma maison explosèrent, l’ambiance changea… Je me couchais malheureux et vide.

Un rêve

Après son enterrement où je ne pu venir par faute de courage, je fis un rêve, un rêve qui aujourd’hui encore me pousse à croire qu’il y a des choses que l’on n’explique pas.

Je le voyais dans ma télévision, assis dans une salle d’attente avec des gens autour, malheureux pour certains, d’autres avaient l’air de ne pas savoir ce qu’ils faisaient là… Lui était détendu comme d’habitude. Dans ce rêve, je pris le combiné d’un téléphone et entendis sa voix.

– C’est trop bien mon neveu, je suis à Nîmes, c’est la fête tout le temps !
– A Nîmes !? Tu es mort Zeus, lui dis-je en pleurant.
Je m’excusais de ne pas être monté à son enterrement que c’était trop dur pour moi, il me répondit alors :
– C’est pas grave, tu iras au tiens…dit-il en riant.

Je su à cet instant que ce n’était pas un rêve, il a fallu que j’analyse cette blague en me réveillant pour en rire car elle me fit peur au départ, celle-ci ne pouvait pas venir de moi, j’étais trop dans le chagrin, c’était trop lui.

– Tu me manques…
– Tu me manques aussi mon neveu me dit-il dans un sanglot  – par contre, il ne faut plus que tu viennes me parler.

Je n’ai plus chercher à le trouver dans mes rêves, mais il n’y a pas une semaine où je ne pense pas à lui, quand je regarde un film qui lui aurait plu ou lorsque je vois un paysage fantastique sur lequel nous aurions pu tripper tous les deux…

Certains me diront, c’est ton imagination, c’est le choc… Que la prise de contact n’existe pas.

Ouais, si vous voulez… mais ce qui compte le plus dans cette histoire, c’est que vous sachiez qu’il existait et qu’il s’appelait Zeus.

3 Comments

  1. Hello !
    Franchement la dernière ligne est juste magique !
    et ce billet par ailleurs l’est tout autant.
    Un vrai moment de partage , qui parfois peut s’avérer difficile.
    Perso, je pense qu’il y eu un véritable prise de contact avec Zeus.
    Amitiés, Yann.

  2. Bonjour.
    Je crois aussi que ce n’était pas un rêve et que vous avez eu un vrai contact avec l’esprit de votre oncle.
    Il m’est arrivé de parler en rêve avec l’esprit de mon mari (il est bien vivant) car j’avais de la peine de lui annoncer la mort d’une connaissance a lui mais dans mon rêve je lui demandait si il était au courant et il m’a répondu que oui.Le lendemain je le fais la même question et il me répond qu’il est au courant de la mort de son copain de pêche.
    Alors pour moi les rêves son un moyen de communication avec nos êtres chères qu’ils soient vivants ou morts.
    Bonne continuation .
    Pamela.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*