Alchimie

par

Il existe dans notre langue, de nombreux termes connus de tous mais dont la véritable définition n’est pas si connue que cela. Aujourd’hui nous allons vous expliquer ce qu’est réellement l’alchimie. Attention, nous ne parlons pas, là, de l’alchimie dans un couple mais de la véritable alchimie, réalisée, à l’époque, par des alchimistes. Vous vous demandez donc certainement de quoi sommes-nous en train de parler ? Lisez ce qui suit et vous comprendrez tout.

Qu’est-ce que l’alchimie exactement ?

Durant des siècles, la chimie et l’alchimie étaient associées. L’une n’allait pas sans l’autre. Mais à partir du siècle des Lumières, l’alchimie se dégrada à cause de nombreux imposteurs et charlatans. Ces personnes mal-attentionnées écorchèrent l’image de la véritable alchimie afin de tirer profit des bénéfices liés à cette pratique.
À cause de cela, l’alchimie passa de la science à l’ésotérisme. Jusqu’au jour où elle fut reléguée au rang de science occulte. Les personnes qui pratiquaient l’alchimie se nommaient des alchimistes mais ils étaient également appelés des scientifiques, des chercheurs érudits ou encore des philosophes. Malheureusement, lorsque l’alchimie fut considérée comme une science occulte, les alchimistes furent considérés comme des savants fous, des illuminés pactisant en secret avec le Diable.

Pourtant, les alchimistes œuvraient pour des causes justes et honorables. L’alchimie consistait à rechercher les secrets de la matière et de la composition des métaux dans le but d’améliorer la nature, de transformer les métaux vils en or ou en argent, de découvrir les secrets de l’élixir de jouvence afin d’œuvrer pour le bien-être de leurs concitoyens et trouver la pierre philosophale.

Le but principal de l’alchimie était donc de fabriquer cette fameuse pierre philosophale censée être capable de transformer certains métaux en or ou en argent. Mais l’alchimie avait d’autres objectifs notamment thérapeutiques. Parmi eux se trouvaient la recherche de l’élixir d’immortalité et de la Panacée (médecine universelle). Certains alchimistes s’intéressaient également à la transmutation de l’âme, également appelée « éveil spirituel ». Cette pratique s’appelait « l’alchimie mystique ». L’alchimie nommée Ars Magna avait pour but de transmuter l’alchimiste lui-même en une sorte d’homme puissant aux pouvoirs pratiquement illimités. Sinon, l’alchimie avait également un autre but, celui de créer un homme artificiel de petite taille nommé l’homoncule.

L’alchimie a permis de faire des découvertes scientifiques

Avant d’être considérée comme une science occulte, l’alchimie était d’abord une science, tout court et de nombreux alchimistes ont pu ainsi faire un certain nombre de découvertes plus ou moins intéressantes.

– Vers le début du IIIème siècle, Marie la Juive a inventé la technique du « bain-marie » qui consiste a placer un récipient dans un autre récipient d’eau afin de pouvoir obtenir une température constante et modérée.

– Geber a découvert différents corps chimiques tels que l’acide citrique (à la base de l’acidité du citron), l’acide acétique (à partir de vinaigre), l’acide tartrique (à partir de résidus de vinification)…

– Paracelse a fait d’incroyables découvertes en matière de médecine en utilisant, par exemple, le mercure contre la syphilis et l’arsenic contre le choléra.

– En 1708, Johann Friedrich Böttger a créé la porcelaine en occident. En réalité, il voulait prouver qu’il pouvait fabriquer de l’or à partir de métaux non précieux, c’est de cette manière qu’il a réussi à percer le secret de la pâte de porcelaine.

Ce n’est qu’une partie des découvertes scientifiques faites grâce à l’alchimie mais il faut l’avouer, celles listées ci-dessus sont relativement importante. Restent-ils des alchimistes encore aujourd’hui ? Oui, à travers le monde, de nombreuses personnes perpétuent cette tradition et cherchent à créer des principes de guérisons ou tout simplement pour découvrir la fameuse pierre philosophale. Par ailleurs, en se fiant aux croyances d’autrefois, certains alchimistes auraient acquis l’immortalité et seraient encore parmi nous…

Alchimie
« Retour à l'index